Les notifications ont-elles pris le contrôle?

Catégorie d'article : Enjeux



Je ne sais pas pour vous, mais moi je me sens plutôt concernée par rapport aux enjeux et aux problématiques auxquels nous faisons face durant cette ère numérique, et qui pourraient s'aggraver dans le futur si nous ne sommes pas davantage sensibilisés. Le WEB permet de nous informer et de communiquer entre nous à distance, mais il peut aussi affecter nos relations interpersonnelles et altérer notre concentration. Le cellulaire fait partie intégrante de mon quotidien et me met au défi tous les jours, car je dois modérer mon utilisation. C'est difficile, lorsque les concepteurs de Google, Facebook, Snapchat et autres travaillent sans relâche pour rendre leurs plateformes les plus « addictives » possible. Les notifications, elles, ont carrément pris le contrôle! Une sonnerie, une vibration, l'apparition d'une bannière même, c'est tout ce que ça prend pour capter notre attention et nous inciter à vérifier ce qu'on a reçu. Je suis une jeune adulte et je trouve ça triste d'affirmer que j'ai de la misère à me détacher de mon cellulaire. Je ne catégorise pourtant pas mon utilisation comme étant excessive.


Selon une étude menée par le psychologue Larry Rosen et son équipe de la California State University, les élèves et étudiants possèdent une période de concentration d'environ 3 minutes. L'étude est basée sur 300 étudiants, soit dans leur milieu naturel, soit à l'école primaire, au secondaire ou à l'université. C'est préoccupant. C'est simplement devenu « la normalité » et le mieux qu'on puisse faire c'est apprendre à l'utiliser de façon modérée et aux moments appropriés. Si nous refusons de prendre conscience des effets nocifs que ça pourrait possiblement avoir sur nos facultés cognitives, je n'ai pas de doute que les dommages pourraient être colossaux plus tard. Nous avons peu d'informations à ce jour sur l'impact des technologies à long terme, mais mieux vaut utiliser son sens critique pour prévenir plutôt que guérir. L'article suivant publié sur ici.radio-canada.ca démontre et compare les notifications que nous recevons à la cloche de Pavlov, le chien qui salive lorsqu'il entend ce son. Plusieurs statistiques et témoignages d'experts en neuropsychologie expliquent leur point de vue sur ce sujet. Je vous en recommande très fortement la lecture.

https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/519/mobile-telephone-notifications-effets-cerveau-alerte-psychologie

Bref, si ça peut venir en aide ou même faire réaliser à un seul lecteur ou une seule lectrice l'ampleur que la technologie occupe dans sa vie, alors c'est tant mieux. Voici quelques initiatives et bonnes habitudes à prendre pour modérer son utilisation:

  • Ne pas utiliser son cellulaire le matin et manger son déjeuner en tentant de discuter avec ses membres de la famille

  • Éteindre ses notifications ou les organiser de manière à les recevoir selon une période déterminée et répétée

  • Laisser son cellulaire dans une autre pièce en temps de travail, cours ou devoir

  • Catégoriser les applications (Ex: regrouper toutes les applications de réseaux sociaux dans un seul icône et le placer à la dernière page)

  • Ne pas utiliser de technologie une heure avant de dormir

  • Fermer son cellulaire ou le laisser dans une autre pièce durant la nuit

  • Demander à ses proches de nous surveiller

Également, une liste de ressources disponibles si un membre de votre famille ou vous-même avez besoin de soutien pour mieux gérer votre utilisation d’Internet et des écrans :

https://pausetonecran.com/ressources/


Finalement, je vous invite à prendre connaissance de la Charte de la citoyenneté à l’ère du numérique proposée par le Printemps numérique. À signer et à partager sans modération!

https://www.printempsnumerique.ca/je-mengage/







35 vues

Posts récents

Voir tout